Chine : une pollution toujours plus importante

Santé

Crédit : AFPCela fait maintenant près de deux semaines qu’un nuage de pollution avait enrobé la Chine et plus particulièrement les grandes villes, Pékin en premier. La pollution en Chine est un problème qui dure depuis plusieurs années mais la population n’en prend conscience que maintenant que cet épais brouillard de pollution se forme. Il y a une semaine, on annonçait que les particules se trouvaient en trop grandes quantité dans l’air, ce qui pouvait provoquer des maladies cardiorespiratoires. En effet, on trouver 755 microgrammes de particules fines par mètre cube alors que l’Organisation Mondiale de la Santé estime que le seuil est atteint à partir de 20 microgrammes.

Aujourd’hui, les autorités chinoises commencent à comprendre qu’il faut faire un effort et c’est dans cette optique qu’elles ont fermé une gigantesque usine de gazéification de charbon qui portait de graves atteintes envers l’environnement. Cette usine a récemment été condamnée à payer 12.000 euros pour ses récentes pollutions alors qu’elle représente un investissement de 2,7 milliards de dollars. Aujourd’hui, la pollution à Pékin a, à nouveau, atteint un niveau qualifié de « dangereux » par l’ambassade des Etats-Unis. Il devient donc urgent pour ce pays de changer sa façon de consommer, quitte à perdre un peu de croissance.

La Chine devrait en effet prendre exemple sur quelques pays européens novateurs en la matière pour préserver sa population d’une pollution extrême. L’utilisation de panneaux photovoltaïques, de chaudière écologique (chaudière à pellets, chaudière biomasse) ou de pompe à chaleur devrait être encouragée plutôt que de s’entêter vers des énergies fossiles telles que le charbon ou le pétrole.