Est-ce que la sécurité sociale prend en charge une opération de gynécomastie ?

Esthétique, Mutuelle

Caractérisée par une hypertrophie de la poitrine homme, la gynécomastie crée de nombreux soucis. Cette malformation n’engendre pas de douleurs d’un point de vue physique en général. Par contre, elle crée des complexes, surtout chez les jeunes. En d’autres termes, il faut y remédier. On pense immédiatement à une chirurgie mammaire, mais celle-ci ne peut avoir lieu qu’après quelques examens. Il arrive aussi que la gynécomastie liée à la puberté disparaisse naturellement au bout de deux ans. En tout cas, lorsque la nécessité d’une opération chirurgicale est confirmée, d’autres soucis se posent, notamment celui de la prise en charge financière.

Est-ce que la sécurité sociale prend en charge une opération de gynécomastie ?

La Sécurité sociale prend cette opération du sein homme en charge sous certaines conditions. Dans un premier temps, un médecin conseil doit déterminer si l’opération est réalisée pour des raisons purement esthétiques ou pour des raisons réparatrices. Il étudie les dossiers des patients un par un et dispose de 15 jours (par dossier) pour donner son avis. Mais comme la gynécomastie est une malformation, la plupart des dossiers sont acceptés. La prise en charge par la Sécurité sociale est toutefois possible si le patient respecte les diverses procédures, notamment la consultation d’un médecin conseil agréé et la réalisation de l’opération dans un établissement public. Par contre, cette prise en charge exclut les divers dépassements honoraires. Hormis la Sécurité sociale, cette opération peut être prise en charge par les diverses mutuelles santé complémentaires. La couverture totale ou partielle des frais dépend dans ce cas des clauses du contrat signé entre le patient et sa compagnie d’assurance. Rappelons notamment qu’il existe des opérations couvertes et d’autres qui sont hors assurance. Certaines sont prises en charge seulement si elles sont comprises dans l’entente préalable. Si le patient prend en charge seul les frais de l’opération, le praticien doit obligatoirement lui remettre un devis qu’il pourra examiner pendant 15 jours. Au bout de ce délai, il peut confirmer l’opération ou se rétracter.