Peut-on s'aimer sans sexe ?

Psycho

Même si certaines personnes affirment que leur vie de couple peut survivre sans sexe, elles seront inévitablement peu épanouies dans leur vie de couple. Ne serait-il pas plus judicieux de chercher à connaître les raisons de cette abstinence ? Qu’en est-il vraiment ?

Vivre en couple sans faire l’amour, pas toujours évident

Certains couples se targuent en effet de s’aimer (encore) alors qu’ils n’ont plus la même fréquence de rapports sexuels qu’avant. En effet, d’après les statistiques, la passion dévorante qui unit une femme à son mari ou vice-versa ne dure que 3 ans. Rattrapés par les tâches et devoirs quotidiens, celle-ci s’émousse progressivement pour ne laisser place qu’à la monotonie. S’installe ensuite doucement l’abstinence dans laquelle chacun se complaît, jusqu’au jour où leur belle conviction vole en éclat par l’infidélité de l’un ou de l’autre. Quand cela apparaît et qu’on souhaite quand même sauver son couple, le meilleur moyen d’y pallier consiste à recourir l’aide d’un sexologue comme celui du site https://www.sexologue-psychologue.be.
Peut-on s aimer sans sexe ?

On ne peut pas aimer sans sexe ?

Le plus souvent, la personne n’ose pas parler de son abstinence sexuelle de peur d’être mal jugé par son entourage. Ce genre de confidences ne se fait en effet que sur le divan du sexologue, lorsqu’apparaissent les conflits qui minent la tranquillité du train-train quotidien dans lequel le couple tente de trouver refuge.
Ce serait se mentir et mentir à l’être aimé d’affirmer qu’on peut vivre comme de simples colocataires quand le désir de l’autre ou l’attirance sexuelle n’existe plus. Certes, on peut toujours évoquer la tendresse qui unit les deux personnes ou la volonté d’atteindre les buts matériels qu’ils se sont fixés ensemble. Cependant, d’après les multiples cas qui existent dans la société, ce genre de sentiments ne suffit pas pour faire durer une union. On peut aussi affirmer être asexué et pouvoir aimer sans avoir de relations sexuelles, cela peut être valable pour quelque temps, mais jamais indéfiniment.

Quelques cas exceptionnels

Certains cas dérogent toutefois à cette règle comme lors d’une période de deuil, de déprime ou après un accouchement difficile. Ce sont des causes fréquentes de la baisse de désir chez un couple, mais qui ne doivent pas durer trop longtemps au risque d’entraîner des conséquences fâcheuses. Chacun doit ainsi rester vigilant et se poser les bonnes questions afin d’identifier la source du problème. Aussi, que l’un ou l’autre n’ait aucune envie de faire l’amour ou qu’ils se satisfassent d’une vie sexuelle guère active, ils doivent toujours se servir des marques d’affection comme les petits baisers dans le cou, les câlins quotidiens, etc. L’objectif est de toujours mener une vie affective normale et de ne pas faire souffrir celui qui se sent privé de sexe sans qu’il ait l’air de forcer l’autre.
Aussi, tant que l’amour existe encore, on peut toujours espérer résoudre les problèmes relatifs à l’inexistence de rapports sexuels dans un couple. Rien n’est donc perdu quand les deux personnes restent amoureuses l’une de l’autre. Il s’agit de montrer son amour et son affection par des gestes tendres et intimes qu’on réserve à un conjoint pour lui signifier l’amour qu’on lui porte encore.

Pourquoi on ne peut pas aimer sans sexe ?

Plusieurs raisons permettent ainsi d’affirmer qu’on ne peut pas aimer quelqu’un sans avoir de relations sexuelles avec lui.
En effet, quand les deux personnes ne partagent plus rien d’autre qu’un toit, des devoirs avec les enfants et des factures à payer à chaque fin du mois, les risques d’infidélité sont grands. Du jour au lendemain, le désir charnel peut se réveiller et si on ne peut pas le satisfaire avec la personne qui partage sa vie, on regarde naturellement ailleurs.
Le pire, c’est que la personne infidèle peut finir par éprouver des sentiments envers son amant ou sa maîtresse et en tomber amoureux. On peut facilement succomber à une personne qui nous apporte l’attention qu’on a perdu auprès d’un compagnon et la situation dérape alors très rapidement. En entretenant une relation extra-conjugale, on risque d’éprouver de plus forts sentiments que ceux qu’on éprouve envers son mari ou sa femme.
Contrairement à ce qu’on croit en parlant de sexe, le fait d’avoir des relations charnelles régulières avec sa femme ou son mari renforce ainsi l’amour qui existe déjà entre les deux personnes. Il permet de tisser des liens affectifs, de partager des émotions intenses et de se donner du plaisir. La sécrétion des hormones du bien-être résultant de ces relations intimes permet de se sentir toujours aussi bien à ses côtés. de ce fait, l’envie de regarder ailleurs ne se fera même pas sentir.

Ce qu’il faut faire pour pallier aux situations

L’astuce consiste ainsi à apprendre à renouer avec le plaisir du sexe si on souhaite sauvegarder pour longtemps encore son mariage. Il s’agit donc d’une sorte de devoir, plus qu’un loisir auquel il importe de consacrer du temps et de l’attention. Bien que l’on travaille dur pour subvenir aux besoins de sa famille, qu’on se tue aux tâches ménagères pour rendre la maison propre et autres tâches inévitables, il ne faut pas négliger le côté sexuel de sa vie de couple.
Il s’agit là de la base même de l’identité d’une personne, une énergie vitale qui est l’origine même de la vie. Aussi peu sexy que cela puisse être, il faut donc travailler le désir sexuel, que ce soit pour soi-même ou pour son conjoint, afin de faire perdurer ce feu qui vous animait depuis plusieurs années.
Bien des couples en viennent à se séparer à cause de relations intimes stoppées suite à l’arrivée d’un enfant. certes, cela vous demande plus de temps et la fatigue se fait sentir, ce qui est bien normal. Alors, quand vous sentez un petit regain d’énergie, faites un pas l’un vers l’autre pour maintenir la flamme qui vous unissait avant l’arrivée de votre enfant.
Passer ce cap n’est pas toujours évident et consulter un sexologue vous sera certainement d’une grande aide pour évaluer des besoins de chacun et les solutions à votre portée.