Cette année, l’alimentation et la nutrition sont au cœur des nouveaux plans de santé du gouvernement

Santé le par Alexandra Legrand

Le lundi 25 mars dernier s’est tenu le 2e Comité interministériel pour la santé. Cette année, la nutrition et l’alimentation se sont retrouvées au cœur des débats. Avec le soutien du premier ministre Édouard Philippe, de nouvelles actions ainsi que de nouveaux objectifs à atteindre ont été ajoutés au Plan Priorité Prévention qui avait été lancé l’année dernière. Détails !

Trois grands objectifs à atteindre d’ici 4 ans

Cette année, l’alimentation et la nutrition sont au cœur des nouveaux plans de santé du gouvernement

Lors du 2e Comité interministériel pour la santé, 3 principales mesures ont été tranchées :

  • Combattre l’obésité chez les enfants et les adultes :

Réduire le surpoids de 15 % chez les grandes personnes,

Une réduction de 20 % pour les enfants et les adolescents.

  • Combattre la dénutrition chez les personnes âgées :

Réduire à 15 % les cas de dénutrition chez les seniors de plus de 60 ans,

Une réduction de 30 % pour les personnes âgées de 80 ans et plus.

  • Diminuer de 20 % le nombre de patients dénutris à la sortie de l’hôpital

D’ici 2023, le gouvernement ambitionne d’atteindre, voire même de dépasser largement ces objectifs santé qu’il s’est fixés pour cette année 2019.

Pour une meilleure alimentation des Français

Voici quelques principales mesures que le gouvernement a décidé d’instaurer cette année pour assurer une meilleure santé aux Français grâce à l’alimentation :

  • Inciter la population à consommer moins de sel, de sucre et de gras,
  • Améliorer la qualité de la restauration collective en les ravitaillant en produits frais et bio,
  • Mettre en place une éducation à l’alimentation dans les écoles, les collèges et les lycées,
  • Sensibiliser le public et les professionnels de la santé pour prévenir la dénutrition chez les seniors,
  • Utiliser la restauration collective et les industries agro-alimentaires pour sensibiliser les consommateurs contre le gaspillage alimentaire…

Mais ce n’est pas tout, car le gouvernement ambitionne également de promouvoir les bienfaits de l’activité physique et sportive. Les nouvelles directives prévoient également la prévention et la prise en charge de l’obésité, tout particulièrement chez les enfants et les adolescents.