Quand la chirurgie esthétique exploite la graisse des patients

Esthétique

Comment la chirurgie a-t-elle réussi à faire de la mauvaise graisse qui pourtant a pour le physique un effet disgracieux un élément esthétique, une pièce maîtresse de l’augmentation mammaire ou de l’augmentation des seins ?

La formation de la graisse dans le corps

Les aliments que l’on consomme se transforment en graisse suivant un procédé que l’on nomme la lipogenèse. Ces aliments se divisent en protéines, glucides et lipides. Sous l’action de l’insuline et du glucose (glycérol-3-phosphate)  produit par l’organisme, même si le glucose mis en cause ici est celui des féculents et du sucre, ces aliments se transforment en graisse. Et ces nombreuses graisses vont se stocker dans les tissus adipeux (poignées d’amour, tablier abdominal, etc.). Pour les sportifs, cette graisse va se stocker plutôt dans les muscles. Mais parfois, l’activité physique seule ne suffit pas à dégraisser encore moins les régimes hygiéno-diététiques.

Quand la chirurgie esthétique exploite la graisse des patients

Eliminer la graisse résistante du corps

La liposuccion est la solution que la chirurgie propose pour aider à éliminer radicalement les excès de graisse. Cette intervention permet de supprimer la graisse tant au niveau des hanches, des fesses, la face interne des cuisses et des bras, que du ventre à divers endroits du corps.  La liposuccion ou lipoaspiration est d’ailleurs de plus en plus pratiquée par bon nombre de personnes qui ne souhaitent pas perdre de poids, puisque ce n’est pas le but de cette intervention, mais supprimer les rondeurs qui alourdissent la silhouette. Cette intervention est essentiellement pratiquée par des chirurgiens qualifiés, qui, dans ce cas, utilisent des canules, qu’ils passent dans des petites incisions sur l’endroit à traiter, pour extraire ladite graisse. Mais autant elle en élimine, autant la chirurgie utilise encore cette graisse pour redonner des formes.

Remplir la graisse dans le corps

Le lipofilling est l’intervention inverse à la liposuccion. Dans le dernier cas, on extrait la graisse, dans l’autre on la réinjecte. Comme quoi, « rien ne se perd rien ne se crée tour se transforme » comme le pensait Lavoisier. Le processus de transformation de la graisse extraite est appelé la centrifugation. Par ce procédé, la mauvaise graisse est éliminée, puis, le reste est utilisé pour le remplissage des seins ou des fesses. C’est dire que l’augmentation des fesses ou l’augmentation mammaire par implant en silicone, n’est plus le seul moyen.