Complémentaire santé : 3 millions de Français n’en ont toujours pas

Santé le par Alexandra Legrand

Le secteur de la santé n’est pas encore totalement rose en France. En effet d’après un récent bilan mené par le Ministère de la Santé, de nombreux Français ne possèdent pas une complémentaire santé. Détails.

Bientôt un remboursement total des dépenses ?

Complémentaire santé : 3 millions de Français n’en ont toujours pas

Actuellement la réforme 100 % santé se déploie tranquillement et demeure au cœur des débats. Pour rappel, l’Assemblée nationale a approuvé le projet de loi de financement de la Sécurité sociale ou PLFSS 2019 en décembre dernier. Cette grande réforme a pour objectif de rembourser totalement certains médicaments et interventions onéreux. Les malades bénéficieront d’une prise en charge partagée entre la Sécurité sociale (75 %) et les mutuelles des patients payeront le reste.

Un débat sur la complémentaire santé

Mais qu’en est-il de la complémentaire santé, quand on sait qu’ils sont encore plusieurs millions de Français à ne pas en posséder ? De nombreuses personnalités politiques ont pris la parole à ce sujet. Beaucoup argumentent que si la réforme vise à permettre aux populations les plus précaires de bénéficier de soins de qualité, les personnes visées sont pourtant les plus susceptibles de ne pas avoir de complémentaire santé. Donc la prise en charge ne sera pas à 100 % comme le veut la théorie. La preuve en chiffre : ils sont encore 5 % à être dépourvu de complémentaire santé en France.

Qui sont ces Français qui n’ont pas de complémentaire santé ?

Les personnes dépourvues d’une complémentaire santé sont généralement les Français à faibles revenus, les inactifs, les travailleurs précaires ainsi que les chômeurs. En tout, ils sont environ trois millions d’individus concernés. Le document de la DRESS (Direction de la Recherche, des Études, de l’Evaluation et des Statistiques) indique également une concentration du marché des complémentaires santé durant ces dernières années.

Ce même rapport met également l’accent sur la précarisation et la couverture des Français. Rappelons que ce complémentaire se fait à l’aide des dispositifs publics. De ce fait, environ 5,5 millions d’individus sont couverts par la CMU-C (Couverture Maladie Universelle Complémentaire). Espérons que la situation va s’améliorer une fois que la réforme 100 % santé sera totalement mise en place.