Prenons du recul à propos des ondes électromagnétiques

Santé le par La Rédaction

Les ondes électromagnétiques font la une tous les jours. De la remise en cause de leur nocivité à la reconnaissance de l’électrosensibilité comme un handicap, les utilisateurs ne savent plus sur quel pied danser pour déterminer la dangerosité ou non des ondes.

Les ondes déclarées non nocives par l’ANSES

Il y a tout juste un mois, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail dévoilait ses conclusions après avoir passé en revue des centaines d’études concernant la nocivité des ondes électromagnétiques. Le résultat en demi-teinte de cette étude révélait que, bien qu’il soit impossible de dire que ces ondes soient dangereuses, il fallait toutefois s’en protéger un minimum.

Prenons du recul à propos des ondes électromagnétiques

Une nocivité reconnue par certaines organisations

Il y a une dizaine de jours, une infographiste était reconnue comme travailleur handicapé par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de Tours à cause de sa forte sensibilité aux ondes électromagnétiques. Bien qu’étant une maladie médicalement inexpliquée, ce mal se voit de plus en plus reconnu par les professionnels de la santé.


Qu’en penser ?

Déclarées non nocives, reconnues comme représentant un handicap dans la vie professionnelle et personnelle… Que devons-nous penser des ondes électromagnétiques ? C’est l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qui tend à donner les bons conseils depuis déjà de nombreuses années sans que ceux-ci ne soient suivis (voire même connu !) par les consommateurs : appliquer tout simplement le principe de précaution. Il nous faut donc prendre du recul sur la question !

Sans savoir exactement si ce mal est réel ou non et s’il doit être reconnu, le comportement le plus sage est de se protéger un minimum de ces ondes là où elles peuvent s’avérer dangereuse sans pour autant tomber dans une phobie pure et dure.

Exemple :

  • Ne pas dormir à proximité d’un téléphone portable
  • Débrancher ses appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés
  • Equiper les maisons (notamment en bois – MOB) de gaines anti-rayonnement

Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter les deux sites utilisés comme sources pour cet article : LaNouvelleRépublique  – Bonhabitat