La prévention : une action capitale pour la santé publique

Santé le par La Rédaction

Pour améliorer la santé globale d’une population, la mise en place de différentes actions à partir d’une stratégie préventive est indispensable. Cela se défini par la prévention santé. Ces actions auront donc pour principal objectif de réduire le risque d’apparition ou de développement des accidents ou maladies. Ces derniers qui pourront affecter une partie ou l’intégralité d’une population précise. On peut distinguer la prévention primaire, secondaire et tertiaire, mais elle peut également être classifiée d’une autre manière. Dans tous les cas, la prévention inclut des précautions législatives, financières, éducatives ou comportementales pour parvenir à cet objectif. Pour en savoir plus sur les journées de prévention pour la santé publique, rendez-vous sur http://journees-prevention-santepublique.fr/.

Les objectifs de la prévention en santé publique

La santé publique vise à améliorer l’état sanitaire global d’une population et elle est régie par le code de la santé publique. Il s’agit d’un regroupement d’actions préventives, éducatives, sociales et curatives qui se basent sur une stratégie sanitaire de manière collective. Cela peut donc concerner la lutte contre les éventuelles épidémies qui peuvent toucher la population. Cela concerne également la prévention contre les maladies ou handicaps par la prise de précautions et mesures nécessaires, un système d’éducation à la santé ou le suivi régulier de l’état de santé de la population pour pouvoir l’améliorer davantage. Mais ces actions peuvent aussi se centrer sur une investigation pour minimiser les risques sanitaires liés à l’environnement ou au travail ainsi que le développement de l’accès aux soins.

La prévention : une action capitale pour la santé publique

Afin de toucher un maximum de cible, la prévention en santé publique peut donc être effectuée dans n’importe quel lieu de vie des individus cibles. Les plus à cibler  seront notamment les domiciles, les écoles, en pharmacie, au lieu de travail… Cette dernière peut être mise en place de deux manières différentes. Soit en incitant la population en les responsabilisant, soit de manière coercitive par la mise en place de lois.


La prévention santé peut être menée par divers acteurs comme le ministère de la Santé, les collectivités locales, les institutions comme la sécurité sociale. Ces derniers peuvent mettre en place diverses actions de prévention pour les assurés, la population, ou des professionnels de santé…

Les niveaux de prévention

  • La prévention primaire empêche l’apparition d’une maladie ou d’un accident sur une population en réduisant les facteurs de risques. Ce qui explique qu’elle a pour but de mettre en place des précautions individuelles ou collectives.
  • La prévention secondaire agit sur le recouvrement des actes liés au dépistage, au diagnostic et au traitement précoce de maladies.
  • La prévention tertiaire a pour but de limiter le développement et les conséquences d’une pathologie avérée par des actions ré éducatives ou réinsertion sociale

Mais la prévention santé peut également être classée différemment. Elle peut être universelle lorsqu’elle a pour cible l’ensemble d’une population par l’éducation sanitaire. Elle est dite sélective si elle vise principalement une catégorie de population spécifique à risque. Et enfin, la prévention est ciblée si les personnes visées font parties d’un sous-groupe de la population. Cette dernière serait dans ce cas exposée à des risques spécifiques.