Diabète : comment traiter la résistance à l'insuline ?

Santé

Un nombre croissant de personnes souffrent du syndrome d’insulino-résistance. La résistance de l’organisme à cette hormone est l’une des principales causes du diabète. Elle résulte en général du stress, de la mauvaise alimentation et du manque d’exercice physique qui caractérisent souvent la vie urbaine. La résistance à l’insuline est difficile à détecter avant l’augmentation de la glycémie. Cependant, il existe des traitements qui peuvent aider les patients.

Qu’est-ce que la résistance à l’insuline ?

Le pancréas sécrète de l’insuline qui régule le taux de sucre (glucose) dans le sang. Ce mécanisme permet de stocker l’excès de glucose dans les cellules pour le convertir en énergie. Les mauvaises habitudes alimentaires et la sédentarité peuvent favoriser l’obésité, le surpoids et l’augmentation du taux de cholestérol dans l’organisme. Ces facteurs peuvent être pris en charge chez des spécialistes de santé comme Ddg-gastro.be, une clinique d’endoscopie digestive, de gastroscopie et coloscopie DDG. Mais lorsqu’ils sont minimisés, ils peuvent perturber cette régulation du glucose.

Le foie, les muscles et les cellules graisseuses deviennent donc moins sensibles à l’insuline, c’est l’insulino-résistance. L’organisme utilise dès lors moins bien le glucose et cela a pour conséquence d’augmenter le taux de glycémie. Les cellules pancréatiques sécrètent dans ces conditions plus d’insuline que nécessaire. Au bout de quelques années, l’hyperinsulinisme épuise le pancréas, qui n’arrive plus à produire la quantité d’hormone suffisante. Apparaissent alors l’intolérance au glucose et le diabète de type 2.

Quel traitement utiliser pour la résistance à l’insuline ?

Les risques de résistance à l’insuline sont nombreux. Ils touchent les yeux, le cœur, les artères, les reins, les pieds et même les nerfs. Il faut donc la traiter assez tôt pour éviter qu’elle ne débouche sur d’autres pathologies.

Faire de l’exercice physique

L’entretien de la masse musculaire augmente le débit sanguin. Les muscles ont donc une meilleure réaction à l’insuline. Faites plusieurs séances de 30 minutes par semaine d’activité modérée, entre 3 et 5 séances hebdomadaires. Vous pouvez privilégier par exemple la marche rapide. L’exercice physique facilite de surcroît le transport du glucose et des acides gras libres. Les personnes diabétiques qui exercent régulièrement des activités sportives arrivent généralement à maintenir leur taux de glycémie. Il faut toutefois y aller à votre rythme surtout si vous avez des pathologies.

Diabète : comment traiter la résistance à l'insuline ?

Avoir une alimentation saine

Il n’existe pas de régime alimentaire spécifique pour le diabète. Mais les aliments que vous consommez peuvent aider votre organisme à mieux gérer des maladies comme le diabète. Mangez des fruits, des légumes, les glucides lents, des fibres alimentaires et des protéines maigres. Évitez de consommer des boissons alcoolisées, des sucres rapides et les matières grasses comme le fromage, les chips, la charcuterie, etc.

Surveiller son poids

Le surpoids ou l’obésité avec un indice de masse corporelle (IMC) supérieur à 25, notamment l’excès de graisse abdominale peut favoriser l’insulino-résistance. Toute perte de poids est donc la bienvenue dans ce contexte. Vous améliorez non seulement votre sensibilité à l’insuline, mais également aux différents facteurs de risque thrombogène et vasculaire. Il ne s’agit donc pas de faire un régime soutenu qui ne tient pas sur la durée. Vous pouvez solliciter les services d’un nutritionniste ou d’un entraîneur personnel certifié.

Suivre un traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux vient généralement compléter les mesures diététiques. Les médicaments traitent le diabète et réduisent la résistance de l’organisme à l’insuline. Les traitements se résument à prendre sous forme d’injections ou par voie orale des antidiabétiques.