En savoir plus sur la liposuccion

Esthétique le par La Rédaction

On a coutume de dire que c’est l’une des interventions qui sont le plus réalisées dans les cliniques esthétiques de la planète. En fonction des sources de publication et des années, ce n’est pas toujours vrai. Il semble même que les actes de médecine dermatologique commencent à prendre le pas sur cette intervention.

En savoir plus sur la liposuccion

Il n’en demeure pas que c’est une opération toujours autant désirée car elle propose de nombreux avantages et rend de nombreux services. Mais commençons d’abord par préciser de quoi il s’agit exactement.

Combattre les graisses localisées

La lipoaspiration a pour objectif d’éliminer ce qu’on appelle les lipomerries localisées. C’est-à-dire les surcharges graisseuses qui se figent dans des zones que le grand public et les médecins connaissent bien. Il s’agit du ventre autour du nombril, des hanches, de la culotte de cheval. La zone péri-ombilicale, les poignées d’amour et la face externe des cuisses (partie mixte entre la partie latérale du fessier et le haut de la cuisse) peuvent d’ailleurs être traitées toutes ensemble pendant la même intervention.
Pourquoi les chirurgiens insistent-ils sur la notion de traitement ciblé ? Pour deux raisons. D’abord parce les régions anatomiques considérées sont justement les plus réceptives à la formation de ces agglomérats de graisse. Il s’agit médicalement de stéatomes, c’est-à-dire de masses profondes qui s’agglutinent contre le muscle et qui de ce fait déforment la silhouette.
La deuxième raison est préventive par rapport au résultat escompté. En aucun cas, il ne s’agit de faire perdre des kilos avec cette intervention. Dans une société régie par le dogme de la ligne fine, il existe en effet une tentation pour espérer que ce traitement chirurgical allège le verdict du pèse-personne. Non, en réalité, il s’agit d’améliorer l’aspect esthétique du secteur corporel considéré afin d’en restaurer l’harmonie.

La procédure chirurgicale 

La technique la plus utilisée est la dissolution. Une canule fine est introduite sous la peau au contact de la cellule. Elle fragmente la graisse qui est ensuite évacuée par un appareil communément appelé aspirateur. La graisse est ensuite collectée dans des bocaux prévus à cet effet.
En phase opératoire, c’est une intervention indolore grâce à l’anesthésie (générale ou sédative) et grâce à la douceur des canules dont les bouts sont en mousse.

Et ensuite 

Le patient opéré doit garder une gaine de contention pendant quelques jours. Les membres sont marqués par des hématomes et un gonflement. Ces suites sont normales mais nécessitent tout de même une attention au repos complet pendant au moins une semaine.
Le résultat quant à lui dépend de chaque personne mais en règle générale on peut voir les effets bénéfiques d’une lipoplastie à partir de 3 ou 4 mois.
Si vous envisagez l’intervention, un détail précis de son déroulement et de son tarif peuvent être trouvés ici mais n’oubliez pas qu’avant tout de chose il faut prendre un avis médical auprès d’un chirurgien confirmé.