La prothèse dentaire

Dentaire le par La Rédaction

Les prothèses dentaires sont de plus en plus chères de nos jours et la sécurité sociale est loin de revoir ses tarifs de remboursements à la hausse.
Essayons donc de comprendre l’intérêt de ces prothèses ainsi que la solution idéale pour profiter d’un remboursement dentaire intégral de celle-ci.

La prothèse dentaire

La prothèse dentaire peut-être indispensable dans deux cas de figure :

  • Protéger une dent encore vivante qui aurait un problème grave. La dent sera alors soignée par le dentiste, le problème éliminé et une prothèse sera placé pour protéger la partie vivante, par exemple avec une couronne qui va recouvrir la zone sensible ou alors avec un inlay qui va empêcher à une carie de se faire à l’intérieur même de la dent.
  • Remplacer une dent qui a dû être retirée suite à une fissure dentaire, des gencives qui se déchaussent, ou encore une extraction forcée. Il s’agit là généralement des prothèses amovibles dentaires, aussi appelées dentiers, ou encore des implants sur pivot. Une nouvelle dent, totalement synthétique, prend alors la place de la dent manquante.

Procédure

Il y a trois grandes étapes pour poser une prothèse dentaire :


  • Pour que ce travail soit fait avec soins, il est nécessaire de passer plusieurs séances chez le dentiste. Dans un premier temps les problèmes dentaires seront traités et le dentiste posera un pansement permettant d’éviter que d’autres problèmes surgissent dans les semaines à venir.
  • La seconde étape consiste à prendre des empreintes de la mâchoire concernée afin de savoir exactement la forme que doit avoir la prothèse dentaire. Ces empreintes sont ensuite envoyées à une entreprise spécialisée dans les prothèses dentaires. Le temps de création de telle prothèse est très rapide. Une couronne dentaire peut être fabriquée et reçue en quelques jours par le dentiste.
  • La troisième séance est certainement la plus rapide. Si le pansement a  tenu, le dentiste à simplement à le retirer, pose la prothèse sur le travail qu’il fait à la première séance et vérifie que tout est en ordre. S’il devait y avoir des imprécisions, le dentiste peut limiter rapidement la prothèse dentaire et le patient aura l’impression d’avoir une de ses vraies dents.

Le risque de ne pas avoir recours à la prothèse dentaire

Beaucoup de Français ne sont pas prêts à avoir recours à la prothèse dentaire et décide de garder leur argent et de remettre les soins dentaires à l’année suivante ou encore à la suivante. Ne pas poser de prothèse dentaire peut néanmoins s’avérer être un grand problème puisque les problèmes dentaires vont avoir un terrain propice pour se développer. Les caries auront en effet un milieu avantageux pour se développer et les dégâts seront alors trop importants pour soigner la dent et il faudra l’extrait, ne laissant la place qu’à une prothèse dentaire amovible ou un implant, ce qui coûte réellement cher.

Le deuxième risque est lié aux déplacements des dents. Si une dent doit être extraite et que le patient ne fait pas poser de prothèses pour combler ce trou, les dents pourraient alors se déplacer petit à petit et seul un traitement orthodontique pourrait remodifier la situation par la suite.

Mutuelle et prothèse dentaire

Le mieux reste de s’assurer afin de pouvoir faire les soins dentaires en toute sécurité sans avoir à engager des soins hallucinants. En moyenne, une bonne mutuelle dentaire vous rembourse 3-4 fois plus que ne le ferait seulement la sécurité sociale. Il s’agit donc là d’un avantage non négligeable qu’il faut prendre en compte.

Hésiter à dire oui aux prothèses dentaires n’est pas la chose à faire. Renseignez-vous davantage et rejoignez le groupe des mutuelles dentaires.