Pourquoi le cannabis est-il bon pour notre santé  ?

Santé

Le débat autour de la légalisation du cannabis fait rage dans de nombreux pays. Les défenseurs de ce stupéfiant mettent en avant ses propriétés thérapeutiques tandis que ses détracteurs lui reprochent ses effets psychoactifs et sa capacité à déclencher de l’euphorie chez celui qui le consomme. Qu’en est-il vraiment ? Le cannabis a-t-il des effets thérapeutiques sur notre organisme ? Ou représente-t-il un danger pour notre santé ?

Le cannabis peut servir à des fins thérapeutiques

S’il y a débat autour de la légalisation du cannabis, c’est parce qu’il est prouvé que ce stupéfiant a des effets thérapeutiques sur l’organisme. Consommé seul, il est ainsi possible qu’il fasse plus de bien que de mal sur la santé de certaines personnes. De fait, le cannabis est composé de plusieurs molécules telles que le THC, qui est responsable de son effet psychoactif. Le cannabis contient également du CBD, qui lui n’est pas psychoactif et dont l’huile a de nombreux bienfaits sur l’organisme humain sans tous les inconvénients du cannabis.

Pourquoi le cannabis est-il bon pour notre santé ?

On retrouve déjà le cannabis dans certains médicaments, comme le Dronabil, un médicament autorisé en France et qui est utilisé pour le traitement de la perte de l’appétit lié au SIDA. Le Dronabil est également utilisé pour lutter contre le vomissement et la nausée, effets secondaires de la chimiothérapie.

Par ailleurs, le cannabis peut être utilisé comme antalgique. Un rapport de l’Académie nationale de science, d’ingénierie et de médecine des États-Unis, publié en janvier 2017, démontre que le cannabis pourrait être utilisé comme antalgique pour traiter des douleurs chroniques, notamment neuropathiques. De plus, une étude israélienne prouve que la consommation de cannabis permet de diminuer les tremblements liés à la maladie de Parkinson. On prête également au cannabis des effets positifs sur plusieurs autres maladies telles que la sclérose en plaques ou la maladie d’Alzheimer.

Il ne faut pas non plus oublier les nombreuses études qui ont été faites sur des animaux et qui prêteraient au cannabis d’autres effets thérapeutiques sur notre organisme, tels que la faculté à prévenir les crises d’épilepsie. La substance au cœur de la polémique serait également efficace dans la lutte contre le glaucome et permettrait de réduire les risques de dépression.

Cela dit, malgré tous ses effets thérapeutiques prouvés, le cannabis présente quelques points négatifs qui peuvent justifier la réticence de certains à généraliser son adoption. Pour preuve, même sous sa forme médicale, sa consommation peut avoir des effets secondaires sur l’organisme.

Les effets secondaires liés à la consommation du cannabis

Certes, le cannabis ne cause pas souvent de dépendance chez ses consommateurs occasionnels. Toutefois, quand un consommateur commence à en abuser, il pourrait se retrouver dépendant du stupéfiant et devenir sujet à la toxicomanie. Outre ce facteur, le cannabis pourrait aussi provoquer chez certains consommateurs de la détresse psychologique. On assisterait alors à des hallucinations, des troubles émotionnels ou des défaillances de la faculté cognitive.

Par ailleurs, le cannabis pourrait conduire à la baisse de la qualité spermatique chez certains hommes, ou encore compromettre les capacités psychomotrices. Il faut également éviter d’en consommer quand on souffre de maladies cardiovasculaires ou quand on est sous immunosuppresseurs. Enfin, la consommation de cette substance est fortement déconseillée aux femmes enceintes et aux femmes qui allaitent.

Entre les effets positifs chantés haut et fort par les uns, et les impacts négatifs brandis en réplique par les autres, il y a sans doute de quoi avoir de la retenue par rapport à la consommation du cannabis. En attendant peut-être que la science trouve le moyen d’annihiler les effets négatifs ?

    • Le cannabis a des effets thérapeutiques : il pourrait être utilisé pour traiter la perte d'appétit, les nausées, les douleurs chroniques, les tremblements liés à la maladie de Parkinson et d'autres maladies.
    • Les effets secondaires du cannabis peuvent être néfastes : notamment la dépendance, la détresse psychologique, la baisse de qualité spermatique et les troubles cognitifs.
    • La consommation de cannabis présente des risques : il est fortement déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes, ainsi que chez les personnes souffrant de certaines conditions médicales.

FAQ

Quels sont les effets du cannabis sur la santé ?

Le cannabis a divers effets sur la santé, notamment des effets à court terme tels que l'euphorie, la relaxation et l'augmentation de l'appétit. Cependant, il peut également entraîner des problèmes respiratoires tels que la toux et la bronchite, ainsi que des troubles de la mémoire et de la concentration. À long terme, une consommation excessive de cannabis peut augmenter le risque de problèmes cardiovasculaires et pulmonaires.

Il est important d'utiliser cette substance avec prudence pour éviter tout impact négatif sur sa santé globale.

Quel est l'effet du cannabis sur la santé ?

Le cannabis peut avoir des effets à la fois positifs et négatifs sur la santé. D'un côté, il est connu pour soulager certains symptômes médicaux comme les douleurs chroniques ou les troubles de l'appétit. Cependant, sa consommation régulière peut entraîner des problèmes respiratoires et une altération de la mémoire à court terme.

De plus, le cannabis peut également affecter le développement du cerveau chez les jeunes utilisateurs. Il est donc important de consommer cette drogue avec précaution en tenant compte des risques potentiels pour la santé.

Quelles sont les conséquences du cannabis sur la santé ?

Le cannabis peut avoir de nombreuses conséquences néfastes sur la santé. D'abord, il peut entraîner des problèmes respiratoires tels que l'irritation des voies respiratoires ou la toux chronique.

En outre, il a un impact négatif sur le système immunitaire et peut fragiliser les défenses naturelles du corps. De plus, sa consommation régulière est associée à une diminution des capacités cognitives et peut augmenter le risque de développer des troubles psychiatriques tels que la dépression ou l'anxiété. Enfin, son usage peut également mener à une dépendance physique et psychologique qui peut avoir un impact considérable sur la vie quotidienne.

Véronique Phung

Je travaille dans un centre de placement d'enfants et je suis aussi la relectrice attitrée du site (c'est moi qui essaie de corriger toutes les petites fautes).