Démystifier le mythe des viandes fumées et du cancer

Santé

Depuis des millénaires, les êtres humains consomment la viande fumée. Alors que celle-ci était initialement une méthode de conservation des proies, elle a su survivre à l’épreuve du temps en s’imposant, dans certains lieux comme le Québec d’aujourd’hui, comme une nourriture traditionnelle et très appréciée. Toutefois, bien qu’elle soit reconnue comme étant très savoureuse au goût, certaines personnes craignent depuis un certain moment que le fameux  « smoked meat », comme on l’appelle par exemple à Montréal, soit en fait cancérigène. Cette accusation étant très grave, il vaut la peine de s’attarder aux raisons sous-tendant le mythe afin de voir de quoi il en retourne réellement.

Certains éléments chimiques du bois causeraient problème

Qui dit viande fumée dit généralement un feu de bois pour imprégner en elle ce goût particulier. Certains produits composés du bois qui se verraient absorbés par la viande risqueraient effectivement de la rendre un peu plus « toxique » au niveau du corps puisque ces produits seraient réputés comme étant cancérigènes.

Démystifier le mythe des viandes fumées et du cancer

Toutefois, il ne faut pas en déduire que toute la viande fumée est cuite avec le même type de bois. Certaines entreprises spécialisées dans ce type de produit iront chercher un type de bois qui est libre de toxines et d’autres produits dit « à risque » pour la santé des consommateurs. Bien sûr, si vous décidez de faire cuire votre propre viande fumée via un feu de camp, il se pourrait que celle-ci soit un peu plus dangereuse pour votre santé si vous la consommez de façon régulière.


Éviter l’abus, pas la consommation

Ce qu’on peut retirer des analyses des différents experts est qu’une consommation excessive de viande rouge ou de viande fumée peut effectivement augmenter les risques de contracter certains types de cancer, notamment celui du côlon. Les adeptes du smoked meat de Montréal ne doivent toutefois pas en déduire qu’il faut totalement arrêter de consommer ce produit! On dit que manger de la viande fumée une fois par semaine n’aurait pas d’effet notable sur les risques de développer la maladie.  En fait, si vous adorez ce produit, le fait de l’abolir complètement de votre régime alimentaire pourrait presque vous faire plus de tort que de bien!

Maintenir une alimentation forte en antioxydants

Un lien est régulièrement fait entre les grands consommateurs de viande et certains types de cancer parce que ceux-ci réduiront généralement leur consommation moyenne de fruits et légumes par la même occasion. Les personnes qui conservent un meilleur équilibre alimentaire seront mieux alimentées que les autres en termes de produits antioxydants, qui sont connus pour réduire de façon notable les risques de cancer.

En conclusion, ne jetez pas tous vos produits fumés sous la pression d’un ami un peu grano. Toutefois, achetez des canneberges lorsque vous irez à l’épicerie la prochaine fois!