Qualité de l ‘air intérieur : comment l ‘améliorer ?

Santé

L’air de nos maisons est plus pollué que l’air extérieur ! La prise de conscience de cette réalité a été progressive, du fait que la pollution de l’air intérieur passe souvent inaperçue. Et pourtant, l’amélioration de la qualité de l’air intérieur est à l’heure actuelle un enjeu de santé publique.

D’où vient la pollution de l’air de nos maisons ?

De très nombreux éléments contribuent à la pollution de l’air intérieur. Parmi les plus évidents, citons les peintures, les vernis ou les solvants utilisés pour le bricolage. Mais bien d’autres éléments recèlent des dangers pour notre santé : les bois traités, les meubles en aggloméré, les appareils de chauffage ou de ventilation, les textiles ou moquettes utilisés en décoration… la lioste est longue.

Parmi les sources de pollution de l’air intérieur auxquelles on pense peut être moins, figurent les animaux, dont les poils recèlent de puissants allergènes, le tabagisme, certaines plantes vertes, le stockage des déchets, et même les émanations de cuisine !

Autant dire que le problème de la qualité de l’air intérieur a des incidences sur toute notre vie ! d’autant qu’il ne s’agit bien sûr pas que de l’air de nos maison, puisque bureaux, commerces, écoles ou hôpitaux sont également touchés.

Comment améliorer la qualité de l’air intérieur ?

Il existe heureusement de nombreuses solutions pour améliorer la qualité de l’air de nos habitations !

  • Aérer chaque jour au moins 30 minutes
  • Entretenir et nettoyer les appareils de ventilation et les grilles d’aération
  • Ne pas trop chauffer en maintenant une température entre 118 ° et 20 °
  • Prêter attention au choix de vos produits d’entretien et favoriser les filières écologiques
  • Eviter moquettes, sols en linoleum et usage des bois agglomérés et contreplaqués
  • Eliminer les moisissures (par exemple pots de fleurs)
  • Porter un masque et des gants quand vous bricolez
  • Eviter de faire tourner des moteurs à combustion près des maisons

Vous trouverez de nombreux autres conseils pour lutter contre la pollutions de l’air intérieur sur le nouveau site La Qualité de l’Air qui a pour mission de renseigner particuliers et professionnels sur les nuisances liées à la qualité de l’air intérieur et sur les remèdes efficaces pour combattre cette pollution de l’air intérieur.

    • L'air intérieur est plus pollué que l'air extérieur
    • De multiples sources de pollution à surveiller
    • Conseils pour améliorer la qualité de l'air intérieur

FAQ

Comment mesurer la qualité de l'air intérieur en France ?

Pour mesurer la qualité de l'air intérieur en France, plusieurs indicateurs sont utilisés. Tout d'abord, le taux de CO2 est régulièrement surveillé car une concentration élevée peut causer des problèmes respiratoires. Ensuite, les niveaux de polluants tels que les particules fines ou le formaldéhyde sont mesurés pour évaluer leur impact sur la santé humaine.

Des études sont également menées sur les taux d'humidité et de ventilation pour s'assurer que l'air circule correctement dans les bâtiments. L'analyse et la prise en compte de ces différents facteurs permettent ainsi d'évaluer objectivement la qualité de l'air intérieur en France.

Quelle est la définition de la qualité de l'air intérieur ?

La qualité de l'air intérieur désigne la mesure du niveau de pollution et de contaminants présents dans l'air à l'intérieur des bâtiments. Il est important de maintenir une bonne qualité d'air afin d'éviter tout risque pour la santé et le bien-être des occupants. Des facteurs tels que le renouvellement d'air, la ventilation, et l'utilisation de matériaux sains peuvent contribuer à améliorer la qualité de l'air intérieur.

Comment améliorer efficacement la qualité de l'air dans un espace intérieur ?

Pour améliorer la qualité de l'air dans un espace intérieur, il est important de maintenir une bonne ventilation en ouvrant régulièrement les fenêtres. De plus, il est recommandé d'utiliser des purificateurs d'air et des plantes dépolluantes pour filtrer les polluants présents dans l'air.

Il est également essentiel d'éviter l'utilisation de produits chimiques nocifs tels que les parfums synthétiques ou les nettoyants agressifs. Enfin, il est conseillé de garder un environnement propre en dépoussiérant régulièrement et en évitant l'accumulation de moisissures.

Michel Durand

Après une formation en santé publique et en communication, Michel a trouvé sa passion dans l'écriture. Journaliste spécialisé dans le domaine de la santé, il partage ses connaissances et son expertise sur des sujets variés tels que la nutrition, le bien-être et les avancées médicales.