Diagnostic de la maladie de Crohn

Santé le par La Rédaction

Comment diagnostiquer la maladie de Crohn ?

Le diagnostic de la maladie de Crohn est difficile à établir en raison de ses symptômes initialement peu spécifiques. Il peut s’écouler du temps  entre l’apparition des premiers signes  et l’établissement du diagnostic. La répétition et l’intensité des poussées après l’exclusion de l’hypothèse de l’infection parasitaire ou infectieuse vont axer le diagnostic vers une maladie inflammatoire de l’intestin. Des examens d’imagerie, des analyses sanguines et génétiques seront pratiquées pour déterminer s’il s’agit bel et bien de la maladie de Crohn. Dans certains cas il n’est pas possible de relever avec exactitude la nature  précise de la maladie. Lorsque les caractéristiques sont intermédiaires entre Crohn et colite ulcéreuse, on parle dés lors  de colite indéterminée.

Diagnostic de la maladie de Crohn

La coproscopie, autrement dit l’ analyse des selles est la première étape du diagnostic. Cette étude microscopique  permet d’éliminer la possibilité d’une parasitose à l’origine des symptômes, la coproculture ou mise en culture vise à rechercher d’éventuelles infections.

Des résultats négatifs nécessitent  des examens complémentaires visant à confirmer ou infirmer la présence d’une pathologie systémique. À ce stade du diagnostic, les pathologies possibles sont la maladie de Crohn, une colite ulcérative ou une pathologie plus bénigne, type intestin irritable.

Coloscopie

La coloscopie est l’examen de référence dans le diagnostic de la maladie de Crohn. L’aspect de la paroi intestinale, de la muqueuse du côlon et de la partie terminale de l’intestin grêle est  observé par le médecin en insérant  dans l’anus un  endoscope, sorte de tube flexible équipé d’une caméra microscopique à son extrémité.  En cas d’absence d’anomalies, le diagnostic s’oriente vers la thèse de l‘intestin irritable. En cas de signe d’inflammation, ou de trace d’ulcération, le diagnostic s’oriente vers une maladie inflammatoire intestinale. À ce stade du diagnostic, il n’est pas encore possible de distinguer avec certitude s’il s’agit de la maladie de Crohn ou d’une colite ulcérative.

L’Endoscopie par vidéocapsule, se fait à l’aide de capsules dotées d’une microcaméra. Le sujet l’ingère et le médecin la récupère après évacuation par voie naturelle. Les vidéocapsules permettent la visualisation de la paroi de l’intestin grêle que la coloscopie ne peut atteindre.

Les analyses sanguines sont utilisées que ce soit dans la phase  de diagnostic ou dans celle du suivi de  la maladie de Crohn. Les médecins tentent alors de déceler un taux élevé de certains marqueurs inflammatoires (protéine C réactive) et d’éventuelles carences en vitamines, notamment en vitamine B12, spécifiquement  en cas de contraction de la maladie de Crohn. En effet l’assimilation de la vitamine B12 se fait au niveau de la partie extrême de l’intestin grêle ( iléon) particulièrement atteinte par la maladie de Crohn. Une atteinte de la paroi intestinale peut limiter la capacité d’assimilation de ces vitamines par l’organisme.

Le Bilan sanguin permettra de décelerdes  signes d’inflammation, de carence en vitamines à l’origine d’une malabsorption, d’anémie. Tandis que les examens sérologiques mettront  en évidence certains anticorps augmentés dans la Maladie de Crohn.

Radiographie

Une  radiographie est prescrite en phase de diagnostic ou de suivi des sujets atteints de la maladie de Crohn. L’examen vise à inspecter  l’écoulement des aliments au sein du tractus digestif et déceler une éventuelle sténose intestinale. Pour ce faire, une solution contenant une substance légèrement radioactive est ingérée par le patient et des clichés seront pris. L’IRM quant à elle permet de repérer les fistules, complications de la maladie de Crohn.
Le transit et le lavement baryté sont deux examens l’un de  l’intestin grêle le second du colon  effectué après ingestion d’un produit de contraste opaque aux rayons X.

Un examen proctologique, permet de dépister des lésions caractéristiques de maladie de Crohn comme des fissures ou des ulcérations.

Source: http://www.lamaladiedecrohn.com/