Comment reconnaître une rhinite allergique et ses symptômes ?

Santé

La rhinite est une inflammation des fosses nasales, souvent d’origine allergique, et se manifeste sous deux formes : la rhinite aiguë et la rhinite chronique. La rhinite aiguë, appelée aussi rhume du cerveau ou coryza, est provoquée par l’infection de la fosse nasale par certains virus. Ce type de rhinite peut être reconnu par des écoulements du nez, qui se bouche par la même occasion. La rhinite chronique, quant à elle, est une inflammation chronique des muqueuses nasales, dont l’origine est souvent allergique. Elle peut présenter des symptômes permanents, ou seulement à certaines périodes de l’année. Mise à part l’allergie, les autres causes de la rhinite sont le tabac et les divers polluants.

Symptômes de rhinite allergiqueLa rhinite allergique, appelée aussi rhume des foins ou pollinose, est déclenchée par la présence d’éléments tels que les poussières, pollen, moisissures, émanations industrielles, acariens, incinération, brûlage, la circulation automobile … dans l’environnement. Le patient présente souvent certains symptômes, dont la rhinorrhée ou le nez qui coule. L’écoulement du nez peut être externe ou interne, vers l’arrière des fosses nasales. L’obstruction nasale ainsi provoquée entraine des éternuements, ainsi que d’autres signes tels que la conjonctivite et les démangeaisons. Parfois, cette forme d’allergie est accompagnée d’autres troubles, tels que l’asthme et la sinusite, dans quel cas elle devient source d’insomnie et de fatigue. Dans quelques cas rares, la rhinite allergique fait survenir des maux de gorge, de la toux, des larmes, une respiration sifflante ou des maux de tête.

Diagnostics et solutions

Le diagnostic de la rhinite allergique se base sur un questionnaire visant à analyser l’environnement du patient afin d’y trouver la cause de l’allergie. Le diagnostic peut être confirmé par des tests cutanés (épidermotests) et/ou des tests par injection d’anticorps. Il n’existe pas de réel traitement pour arrêter l’allergie, qui guérit le plus souvent en quelques jours. Les traitements prescrits par le médecin traitant (lavages des fosses nasales au sérum physiologique ou pulvérisations de vasoconstricteurs) servent surtout à soulager les différents symptômes d’allergie.

Comment reconnaître une rhinite allergique et ses symptômes ?

En France, la rhinite allergique touche 4 millions de personnes, dont 15% des adolescents, 25% des adultes entre 20 et 40 ans.


reconnaitre rhinorhee allergique